Parents & éducation

Crèche ou nounou, quel est l’idéal ?

Selon la ville où vous habitez, il vous faudra réagir vite si vous souhaitez un mode de garde en particulier : les places en crèche, notamment, sont chères. Si la structure d’accueil est importante, gardez bien à l’esprit que ce qui compte vraiment, ce sont les personnes qui y travaillent : votre choix doit donc avant tout être basé sur la confiance que vous accordez (ou non) au personnel de la crèche ou à l’assistante maternelle.

Tout savoir sur la crèche

Qu’elle soit municipale, départementale, d’entreprise ou micro, la crèche est le lieu de sociabilisation par excellence. Plusieurs enfants (pas forcément les mêmes selon les jours et les heures) se côtoient, grandissent et font des jeux ensemble, dans le respect des règles de la vie en collectivité. Une mini école avant l’heure ! L’un des principaux arguments en faveur de la crèche est la sécurité qu’elle garantit à l’enfant. Les locaux sont conçus pour les tout-petits, tout y est à leur taille. Chaque espace a un usage bien défini. En matière de repas, les menus sont équilibrés, même si pas toujours très variés. Le personnel de la crèche, lui, est pluridisciplinaire et formé aux besoins des jeunes enfants. Côté tarif, le coût de la crèche varie en fonction des revenus des parents : au total, la garde revient à 400 euros en moyenne. Du fait du nombre d’enfants accueillis simultanément, l’attention portée à chacun n’est pas toujours optimale : difficile de consoler 10 enfants qui pleurent en même temps ! La relation parent/personnel, elle aussi, reste factuelle. Les retards, les imprévus et les parents qui débarquent 1h plus tôt pour faire une surprise à l’enfant ne sont pas toujours bien vus.

Avantages et inconvénients d’une nounou

L’assistante maternelle, qu’on appelle ass’mat’ ou nounou, accueille les enfants à son domicile. Elle peut en accueillir 4 maximum, en plus de ses propres enfants. L’ambiance avec une nounou est plus familiale qu’à la crèche : souvent, la journée s’organise en fonction de la vie de la maison (déposer les plus grands à l’école, préparer le repas, etc.). La relation avec les parents est elle aussi assez souple : généralement, les nounous tolèrent les retards et les changements de dernière minute. Les repas peuvent être adaptés selon les goûts et les besoins des enfants (une banane au lieu d’une compote si l’enfant a une diarrhée, par exemple). La sociabilisation se fait plus en douceur qu’à la crèche, puisque l’enfant retrouve chaque jour les mêmes personnes. Les sorties, elles, sont plus variées qu’avec la crèche, puisque la nounou peut proposer différentes activités en accord avec les parents. D’un point de vue santé, les microbes sont moins présents chez une nounou, et le risque de contagion est moindre : avant l’âge d’un an, les enfants gardés chez une assistante maternelle sont moins malades que ceux en crèche. Le tarif d’une nounou est extrêmement variable puisque chacune fixe son propre coût horaire, auquel s’ajoute les frais de repas et d’entretien. Les couches doivent être apportées par les parents.

La crèche familiale, un entre-deux

La crèche familiale est un mode de garde qui combine les avantages de la crèche et ceux d’une assistante maternelle. En pratique, l’enfant est gardé par une assistante maternelle au domicile de celle-ci. Une à 2 fois par semaine, la nounou se rend, avec les enfants qu’elle garde, à la crèche familiale : l’occasion pour les enfants de découvrir de nouveaux jeux et une structure plus collective. Lorsque l’assistante maternelle est en vacances, la crèche familiale peut proposer une remplaçante.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.