Grossesse & allaitement

Comment se passe le déclenchement de l’accouchement ?

Déclenchement de l’accouchement : voici des mots que les futurs parents ont souvent du mal à entendre. Pourtant, derrière ces termes se cache une réalité parfois nécessaire pour garantir une sécurité maximale à maman et au futur bébé.

Pourquoi déclencher un accouchement ?

Il existe différentes raisons qui peuvent mener au déclenchement d’un accouchement :

  • le terme : en fonction des maternités, le déclenchement de l’accouchement peut être proposé dès la date du terme. Certains établissements préfèrent patienter un peu, en mettant alors en place un monitoring de surveillance le jour du terme puis dans les jours qui suivent si bébé ne pointe toujours pas le bout de son nez. Selon les cas et la politique de la maternité, le déclenchement peut être envisagé jusqu’à 7 jours après la date du terme ;
  • un danger médical : si un risque se présente pour la future maman comme pour le bébé, le déclenchement peut être provoqué ;
  • la poche des eaux rompue : si le travail n’a pas commencé 24 à 48h après la rupture ou la fissure de la poche des eaux, l’équipe médicale peut le déclencher pour prévenir tout risque d’infection ;
  • une grossesse multiple.

Le déclenchement de convenance, kézako ?

Hormis les raisons médicales, un accouchement peut également être déclenché pour convenances personnelles : ce sont alors les futurs parents qui en font la demande. Rares et répondant à des besoins spécifiques (douleurs en fin de grossesse, absence du papa à la date du terme, problème de garde des aînés, etc.), ces déclenchements n’ont généralement pas lieu avant 39 SA. La maternité peut elle aussi proposer un déclenchement de convenance pour des raisons pratiques (manque de lits, par exemple) : les parents n’ont alors aucune obligation d’accepter cette proposition s’ils ne le souhaitent pas.

Le test de Bishop

Avant tout déclencher, le médecin ou la sage-femme examine la future maman pour déterminer l’état du col et la position du bébé. En fonction de cet examen, on obtient un certain nombre de points au test de Bishop : si le total de ces points est supérieur à 6, le déclenchement peut être envisagé sereinement.

Déclencher un accouchement mécaniquement

Le déclenchement mécanique peut se dérouler de 2 manières différentes :

  • décollement des membranes : les membranes basses de l’utérus sont décollées manuellement. Si le médecin décide de rompre la poche des eaux, il s’agit d’une amniotomie ;
  • sonde de Folley : une sonde dotée d’un petit ballon est insérée dans le col de l’utérus, puis le ballon est gonflé pour dilater le col et faire démarrer le travail.

Le déclenchement médicamenteux

Si un déclenchement est envisagé mais que le col n’est pas favorable malgré les interventions mécaniques, l’équipe médicale peut entreprendre différents traitements pour provoquer son ouverture :

  • les prostaglandines : elles sont appliquées sous la forme d’un gel ou d’un tampon et ont pour objectif de faire mûrir le col ;
  • l’oxytocine: une perfusion de cette hormone de synthèse permet de stimuler les contractions pour que le travail commence.

Et si mon accouchement est déclenché ?

Le déclenchement d’un accouchement peut laisser des traces, notamment sur le plan psychologique. Si vous ressentez le besoin d’en parler, demandez à voir le psychologue de la maternité et n’hésitez pas à consulter une fois de retour à la maison.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.