Grossesse & allaitement

Connaître son cycle et son ovulation

Si une grossesse est toujours un peu mystérieuse, connaître son cycle et son ovulation permet d’optimiser ses chances de tomber enceinte. Alors, à vos calendriers 🙂

Le cycle, c’est quoi ?

On en entend parler dès le début de l’adolescence, mais il est toujours bon de rappeler comment fonctionne le cycle menstruel. Un cycle dit normal s’étend sur 28 jours, décomptés du 1er jour de règles à la veille du 1er jour de règles du mois suivant. La durée d’un cycle varie d’une femme à l’autre, et même d’un cycle à l’autre, avec une durée pouvant être comprise entre 21 et 56 jours. Sur un cycle de 28 jours, l’ovulation a lieu le 14e jour. La période de fertilité, elle, n’est que de quelques jours par cycle (environ 3 jours avant l’ovulation et 2 jours après). 

Le bon moment pour tomber enceinte

Même avec un cycle régulier, il reste difficile de savoir exactement quand a lieu l’ovulation. Plusieurs méthodes plus ou moins fiables permettent de suivre l’avancée du cycle pour maximiser les chances de tomber enceinte :

  • la courbe de température : en prenant votre température chaque matin à jeun, encore couchée dans votre lit et dès le premier jour du cycle, vous pourrez établir une courbe de température mensuelle. L’ovulation se manifeste par une hausse brutale de la température corporelle : grâce à la courbe, vous saurez quand elle a lieu ;
  • le calendrier de fertilité : cet outil qu’on trouve en ligne est très simple : il suffit de renseigner la date du premier jour du cycle et la durée du cycle pour voir apparaître un calendrier qui indique précisément la période de fertilité ;
  • les tests d’ovulation : ils fonctionnent comme un test de grossesse, à savoir qu’ils évaluent une hausse d’hormone dans les urines. Pour pouvoir utiliser un test d’ovulation, vous devez connaître la durée de votre cycle. Ensuite, effectuez le test tous les jours à la même heure autour de la période d’ovulation : lorsque le test est positif, vous ovulez !

Trouver la bonne position

Certaines idées reçues voudraient qu’il existe des positions pour tomber enceinte… malheureusement, c’est faux ! Toutes les positions sont susceptibles d’être à l’origine d’une grossesse. Pour autant, certaines d’entre elles favorisent l’arrivée du sperme à l’entrée de l’utérus. C’est le cas notamment du missionnaire, qui serait d’autant plus efficace si la femme place un coussin sous son bassin. La levrette, elle aussi, fait partie des meilleures positions puisqu’elle entraîne une pénétration profonde et le dépôt de sperme au niveau du col de l’utérus. Les positions de l’acrobate, de la cuillère ou encore de la fleur éclatée offrent également un angle de pénétration idéal. Quoi qu’il en soit, la meilleure façon de concevoir un enfant reste le plaisir : un orgasme féminin provoque des spasmes qui facilitent l’acheminement des spermatozoïdes vers le col de l’utérus.

Zoom sur le test de fertilité

Si vous éprouvez des difficultés à tomber enceinte, un test de fertilité peut être la solution pour vous apporter des éclaircissements. Attention : avant de vous lancer, attendez un an sans contraception et avec des relations sexuelles régulières. L’examen de la fertilité comprend pour une femme un bilan gynécologique, une courbe de température ainsi qu’une prise de sang. Mais, malgré ces indications, tomber enceinte n’est jamais une science exacte puisque de multiples facteurs entrent en compte (stress, tabagisme, rythme de vie, etc.).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.