Grossesse & allaitement

Grossesse : les aliments déconseillés

Pendant 9 mois, vous allez devoir faire attention à votre alimentation, pour votre bien-être et celui de votre bébé. Attention à ne pas tomber dans la psychose : la plupart du temps, vous pouvez conserver une alimentation normale en bannissant uniquement certains aliments. De quoi se faire encore largement plaisir en attendant bébé !

Pourquoi surveiller son alimentation pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, la future maman garde constamment en tête qu’elle doit manger correctement pour apporter à son bébé tout ce dont elle a besoin, tout en limitant la prise de poids pour son propre bien-être. En dehors de ces préoccupations, il est important de connaître les aliments à bannir ou à limiter pour les femmes enceintes, car certains d’entre eux présentent de potentiels dangers. Listériose, toxoplasmose ou encore surdosage de vitamine A sont quelques exemples des risques encourus par la future maman si elle ne surveille pas son alimentation.

Alcool : tolérance zéro

Les conséquences de la consommation d’alcool par la mère sur le fœtus peuvent être très graves, puisque l’alcool agit directement sur le cerveau du bébé à naître. Retard mental, troubles de l’attention… les dangers sont réels. Enceinte, on se contente donc d’un bon cocktail de jus de fruits pendant les apéros entre amis !

Eviter la toxoplasmose

La toxoplasmose est due à un parasite qu’on retrouve dans la terre. Il est donc important de bien laver les fruits et légumes avant de les consommer. Limitez également la consommation de fromages à pâte molle ou au lait cru ainsi que la charcuterie crue et les viandes et poissons fumés. Face à un beau plateau de fruits de mer, on passe notre tour sur les coquillages crus. Idem pour le tarama et le surimi : on évite !

Attention au foie et au soja

Les foies d’animaux et les aliments à base de foie contiennent un taux élevé de vitamine A : il faut donc en limiter la consommation durant la grossesse. Le soja, quant à lui, présente des phyto-estrogènes qui sont susceptibles d’agir sur le système hormonal du bébé et de la maman. Pendant la grossesse, vous pouvez donc consommer ces 2 aliments, mais toujours avec modération.

Poissons sauvages : méfiance

Si le poisson est un aliment doté de qualités nutritionnelles intéressantes et doit dans l’idéal être consommé 2 fois par semaine pour une femme enceinte, certaines espèces présentent des risques de contamination au mercure ou aux micro-organismes. On préfère donc les poissons d’élevage aux poissons sauvages tels que le thon, la lotte ou la raie.

Thé ou café ?

Dans l’idéal, ni l’un, ni l’autre 🙂 Dans la pratique, ces 2 excitants peuvent être consommés par les femmes enceintes, mais à petite dose. Une trop grande quantité de thé nuit  l’absorption du fer présent dans les aliments. Trop de café ou de sodas contenant de la caféine est également déconseillé, puisqu’un abus de café peut présenter des risques pour le poids de naissance du bébé. Envie d’une bonne boisson chaude ? Rabattez-vous sur les tisanes à base de gingembre, d’écorce d’agrumes ou de mélisse, tout aussi agréables à boire et sans danger pour le futur bébé.

A Noël, je mange quoi ?

Entre les huîtres et le saumon fumé, pas facile de trouver son bonheur pendant les fêtes de fin d’année en attendant bébé. Seul aliment conseillé : le foie gras. Mais attention : on le choisit pré-emballé et on évite le fait maison, celui à la coupe ou mi-cuit en raison du risque de listériose.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.