Grossesse & allaitement

Les conseils d’Eliott et Camille pour réussir son allaitement

On le sait, le lait maternel est l’aliment le mieux adapté pour les nourrissons. Mais entre les crevasses, les doutes sur la quantité de lait et la reprise du travail, allaiter, c’est tout un art ! Voici nos conseils pour faire de l’allaitement un pur moment de plaisir avec bébé.

Non, allaiter ne doit pas faire mal

S’il existe bien sûr une courte phase d’adaptation au début de l’allaitement, un allaitement qui reste douloureux doit être une source de consultation auprès d’une conseillère en lactation. Pour limiter les crevasses, vérifiez toujours la bonne position de bébé : sa bouche doit être grande ouverte et recouvrir une bonne partie de l’aréole. Dès les premiers signes de douleur, on n’hésite pas à appliquer une crème apaisante spécial allaitement, voire à utiliser des bouts de sein en silicone. Ceux-ci évitent le contact direct de bébé avec le mamelon, ce qui permet de mieux cicatriser en cas de crevasse.

Est-ce que j’ai assez de lait ?

Il existe plusieurs indices pour déterminer si votre bébé reçoit suffisamment de lait maternel. S’il mouille 5 à 6 couches par jour, c’est bon signe. Sa prise de poids, elle aussi, doit être observée : en moyenne, les 2 premiers mois, un bébé fille prend 190 grammes par semaine contre 230 pour un bébé garçon. Autres pistes à prendre en compte : la fréquence des tétées, le bruit de déglutition pendant la succion et la peau de bébé, qui doit être souple et douce. En cas de doute, rapprochez-vous toujours de votre médecin.

Stimulez votre lactation

Au début de l’allaitement, il est important de respecter le principe de l’offre et de la demande en mettant bébé au sein dès qu’il le souhaite. Oubliez l’horloge, et basez-vous uniquement sur les besoins de votre enfant : plus bébé tète et plus la production de lait augmente. Certaines plantes, comme le fenouil et l’anis verte, favorisent la lactation. A consommer en infusion pour améliorer votre production de lait !

Le tire-lait, l’allié des mamans

Que vous choisissiez un modèle manuel (c’est vous qui activez la pompe) ou électrique simple ou à double pompage (pour recueillir le lait des 2 seins en même temps), le tire-lait est un précieux allié. Il peut vous aider à désengorger vos seins mais aussi et surtout à conserver votre lait pour que bébé soit rassasié même quand vous n’êtes pas à ses côtés. C’est Papa qui va être content de pouvoir donner un biberon ! Le lait maternel se conserve 4 à 6h à température ambiante, 8 jours maximum au réfrigérateur et jusqu’à 6 mois au congélateur, dans un environnement stérile.

Allaitement et reprise du travail

Allaiter et travailler, c’est possible ! Plusieurs solutions s’offrent à vous. Vous pouvez tirer votre lait chez vous  et le stocker au réfrigérateur ou au congélateur. Bon à savoir : les femmes qui allaitent ont droit d’allaiter ou de tirer leur lait pendant 1h (non rémunérée) par jour sur leur lieu de travail. Vous pouvez également choisir d’alterner entre biberons de lait industriel et lait maternel : pour cela, procédez de manière progressive, en remplaçant une tétée par un biberon d’abord 1 jour sur 2, puis chaque jour. Quelle que soit la méthode choisie, gardez toujours à l’esprit qu’il n’y a pas de solution meilleure qu’une autre, et que chaque allaitement est différent !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.