Hygiène & soins

Couches lavables : 100 % bobo ou vraiment écolo ?

On en entend beaucoup parler : les couches lavables sont l’alternative écologique aux couches jetables. Mais que se cache vraiment derrière ce système ?

La couche lavable en pratique

Contrairement aux couches jetables, les couches lavables sont réutilisables. Fabriquées à partir de tissu et de matières absorbantes naturelles, elles présentent les mêmes objectifs que leurs cousines jetables, à savoir protéger les fesses de bébé de l’humidité. Pour cela, on retrouve sur chaque modèle de couche lavable :

  • un insert (ou lange), qui est la partie absorbante
  • une culotte ou une couche, qui est la partie imperméable.

Selon ce qu’on recherche, on peut opter vers un modèle qui intègre un voile en polaire ou en cellulose, ou une doublure (aussi appelée booster), une partie absorbante supplémentaire.

Les différents types de couche lavable

Actuellement, on trouve 3 types de couche lavable différents :

  • la classique : composée d’une couche et d’une culotte de protection. Cette couche lavable peut être plate, préformée ou à poche ;
  • la Tout-en-un 1 (TE1) : sur ce modèle, la partie absorbante et la culotte de protection sont liées, à la manière d’une couche jetable. A chaque change, l’insert se vide au-dessus des toilettes et la couche doit être lavée. Ce modèle est le plus fin sur le marché des couches lavables ;
  • la Tout-en-un 2 (TE2) : comme sur la TE1, la partie absorbante et la culotte de protection sont maintenues ensemble, mais par des boutons ou un velcro. Au moment du change, il suffit alors de remplacer la partie absorbante souillée tout en conservant la culotte imperméable. Généralement proposées en taille unique, ces couches suivent la croissance de bébé mais ne sont pas vraiment adaptées aux nourrissons.

Pourquoi choisir les couches lavables ?

Les arguments en faveur des couches lavables sont nombreux et variés. Réutilisables, elles séduisent par leur aspect écologique puisqu’elles limitent la quantité de déchets produite quotidiennement. D’un point de vue économique, ces couches présentent une durée de vie capable de s’étendre jusqu’à 3 ans. Même si le prix d’achat est plus élevé que celui des couches jetables, l’amortissement est intéressant. Enfin, les couches lavables sont gages de bien-être pour bébé. Fabriquées sans produit chimique, elles sont naturelles et anti-allergiques : un bon point pour préserver la santé de votre tout-petit jour après jour. Leurs matières respirantes réduisent le risque d’érythème fessier, tandis que leur forme anatomique garantit un bon positionnement des jambes de bébé, dans le respect de sa morphologie.

L’entretien des couches lavables

Souvent redouté, le nettoyage des couches lavables est en réalité plutôt facile avec un peu d’organisation. Pour laver les couches, n’utilisez ni vinaigre blanc, ni assouplissant, ni lessive à base de savon de Marseille pour ne pas diminuer leur pouvoir absorbant. Divisez la dose de lessive par 4, lancez un programme de lavage entre 40 et 60° selon la matière et n’essorez pas au-delà de 800 tours par minute. Si vous constatez que les couches sont moins absorbantes ou que bébé présente des irritations à répétition, il est temps de désencrasser les couches ! A réaliser tous les 3 mois, ce décrassage consiste à laver les couches avec des cristaux de soude et un peu de vinaigre blanc avant d’effectuer plusieurs rinçages successifs. Ce procédé élimine les résidus de crème et de détergent, et redonne toute leur efficacité aux couches lavables.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.